La Pub, le Web : Le blog Nomads

Accéder au site Nomads

WAITING 2012 #7 : Du trailer-fake à la docu-fiction

publié le 15/12/2011

WAITING 2012 #7 : Du trailer-fake à la docu-fiction

Le Marketing viral : par définition, le marketing viral est une forme de publicité s’appuyant sur les réseaux sociaux. Qu’est-ce qui, selon vous, se partage le mieux sur les réseaux sociaux ? Hm ? C’est un fait que les phénomènes paranormaux, le bizarre, l’étrange, et parfois le « gore » ou le sensationnel ont toujours été un contenu plus qu’exploité sur les réseaux sociaux. Ils créent à leur tour le « buzz ». Et il est un nouveau client de ce genre de domaine, un client qui a bien compris comment exploiter ce filon. Ce client, c’est l’industrie du cinéma. Et le phénomène n’est pas récent ! Réalisez que le marketing viral, le buzz, c’est, parfois, une rumeur, du bouche à oreilles, des informations déformées… Ce n’est pas quelque chose de tout neuf alors !

 

1980 : Cannibal Holocaust, film d’horreur de Ruggero Deodato, met en scène l’expédition de quatre reporters dans la forêt amazonienne. Caméra à l’épaule pour une bonne moitié du film, la prise de vue suggère le réel, le « vécu ». Ces quatre reporters seront tour à tour dans le film, empalés, décapités ou tout simplement dévorés… Le plus surprenant dans tout cela, c’est qu’à l’époque, on accusa Deodato d’avoir réalisé un snuff movies en raison des rumeurs grandissantes de la réelle disparition des quatre protagonistres. Le réalisateur fut donc contraint de passer à la télé avec les acteurs pour montrer qu’ils étaient en bonne santé. Contraint, mais quelle pub !! Même si le film fut interdit dans une soixantaine de pays, il prône aujourd’hui comme l’un des plus grands du cinéma d’horreur.

 

C’est l’aspect documentaire aussi qui créa cette rumeur, qui procura ce réalisme au film. Sans tomber dans l’aspect aussi gore, le cinéma à frisson ou d’horreur s’est très vite largement emparé de cette façon de filmer, et de l’aspect marketing qui va avec (pas folle, la bête !). Ainsi, en 1999, une rumeur court que trois étudiants américains auraient disparus lors de leur documentaire tourné en forêt, sur une légende de village : la sorcière de Blair Witch ! EEEttttt oui, le concept est exactement le même : une caméra retrouvée, avec un documentaire tourné par de jeunes étudiants, et les rumeurs vont bon train ! Mais cette fois, le concept marketing est voulu ! En effet, des rumeurs furent diffusées directement sur Internet faisant passer le film comme un authentique documentaire et suggérant la réelle disparition des trois protagonistes. Pour le coup, les réalisateurs Daniel Myrick et Eduardo Sanchez ne furent pas contraints de prouver que tout allait bien pour les trois acteurs, et la pub fit son effet : un coût de production de 25000 $, un produit final de 249 000 000 $ au niveau mondial.

 

Plus récemment, un autre film d’horreur a créé un mini-buzz en investissant totalement un réseau social, « Chatroulette ». The Last Exorcism, sorti en 2010, retrace l’histoire d’un révérend essayant d’aider une adolescente possédée par le démon… Déjà vu, oui, ça c’est sûr, du moins pour le synopsis. Quant à la campagne Marketing, il y a du neuf : Eli Roth (le célèbre réalisateur de films d’horreur) met en scène une jeune fille sur le site Chatroulette.com. De jeunes adolescents (cible bien choisie d’ailleurs, tranche d’âge 13-17 ans) observent cette jeune femme s’ « effeuiller » jusqu’à ce que… Allez, je vous laisse voir ! Attention, ça fait peur quand même. ;)

 

 

Remarquez le petit lien bien sympatique en fin de vidéo vers le site du film. Tout est bien pensé !

Et les exemples comme celui-ci sont nombreux : Rec, Paranormal Activity (plus ou moins bien réussi) Il y a maintenant deux ou trois ans, à l’occasion de la sortie du film Cloverfield, on pouvait aussi voir fleurir sur le Net des vidéos-catastrophes dans New York, lors d’un anniversaire surprise.

Loin de se soucier de principes de moralité, certaines pubs n’ont pas hésité à s’amuser sur des effets néfastes de tel ou tel objet pour vanter leur produit. Quoi ?? Ca ne vous dit rien ? Et le maïs qui devient popcorn au milieu de quatre téléphones portables recevant des appels, ça ne vous dit toujours rien ? ;) Et bien encore aujourd’hui, de nombreuses personnes pensent que 4 portables allumés peuvent réellement faire cet effet ! (si si j’en connais). Et pourtant, si ils savaient : il s’agit en fait d’une idée du groupe Cardo Systems, désireux de faire connaître ses oreillettes Bluetooth…

 

Même les informations s’y mettent dorénavant : 13 décembre 2006, le public belge découvre, par l’intermédiaire d’un présentateur vedette du journal télévisé lors d’une édition spéciale interrompant le programme en cours, que la Flandre est déclarée indépendante. Un peu fort tout de même ! Mais là-aussi, ce n’est pas la première fois qu’un support à grande échelle (télé ou radio) est utilisé : 30 octobre 1938, sur CBS, l’émission Mercury Theatre on the air, présente une adaptation de la Guerre des Mondes de H.G. Wells, dans laquelle un faux présentateur de CBS annonce l’arrivée belliqueuse des Martiens sur Terre. C’est alors la panique dans New York (pour de vrai ! :)), des Américains prennent la fuite, et les troupes militaires sont appelées.

 

On a vécu exactement la même chose il y a peu en Italie. Pour la promotion du film « L’Ultimo Terrestre », la journaliste italienne Maria Cuffaro annonce, le 03 août 2011, l’invasion d’aliens imminente, tout en précisant que l’envahisseur ne représente aucun danger pour la population. Elle ajoute même que la Vatican publiera, quelques jours plus tard, un extrait secret de la Bible, annonciateur de l’invasion Extaterrestre, levant ainsi tout soupçon de fake.

 

 

Cette annonce soulève la curiosité, et des internautes retouvent une vidéo plus ancienne d’un mois sur Youtube, on l’on y aperçoit la silhouette d’un alien échoué en Italie.

 

 

Cette promotion fut clairement revendiquée comme un hommage à Orson Wells et son canular radiophonique.

 

La tendance est toujours d’actualité puisqu’une nouvelle vidéo essaie de percer. On y voit deux jeunes hommes, dans un paysage glacial (Russie probablement) constater, à bord de leur voiture, la présence d’un animal étrange dans une flaque d’eau boueuse, sur le bas-côté. Ce même animal est « marqué », tatoué… On pense déjà à un trailer mystérieux pour le nouveau film d’un quelquonque réalisateur.

 

 

Cette vidéo semble directement inspiré aussi d’une vidéo publiée il n’y a pas si longtemps sur Youtube qui avait elle aussi créé le mystère : Celle d’un être extraterrestre, allongé dans la neige, mort.

 

Quand je disais que les sujets touchent vraiment au surnaturel, je ne vous avais pas menti. On ne révèle malheureusement que bien plus tard le trucage de ces vidéos, laissant ainsi les internautes déçus, voir méfiants. Dorénavant, on ne croit plus aussi facilement à ce que l’on nous dit, tant que cela n’a pas été vu. EEttttt oui, trop de trailer tue le trailer...

 

Sources : wikipédia , inrocks/cinéma, youtube

Partagez cet article !!

Tweetez-le! Partagez-le sur Facebook! Partagez-le sur Wikio! Partagez-le sur Tumblr! Partagez-le sur LinkedIn! Partagez-le sur Viadeo!